Concentration des groupes scolaires

Posté le sam. 07 novembre 2020 dans 4ème groupe scolaire à Bruz

Argument #2 : Trois écoles côte à côte, du jamais vu !

La construction d’un troisième groupe scolaire dans un si petit périmètre posera des problèmes d’un point de vue :

  • du flux de circulation : la rue Emile Gernigon et l’avenue Jules Verne, les deux grands axes pour rejoindre la route de Rennes sont déjà saturées le matin (les voitures qui sortent de l’axe Redon-Rennes au niveau du rond-point du Bois-Madame ont du mal à s’insérer). De plus, l’absence de piste cyclable sur chacune des deux voies présente déjà un danger (de nombreux étudiants par exemple accèdent en vélo au Campus de Ker Lann par ces rues). Le Dossier de Création et d’Extension de la ZAC du Vert Buisson (document datant de décembre 2018, disponible sur le site de la ville de Bruz, service urbanisme) a-t-il été bien pris en compte dans l’étude des flux sachant que ce dossier évoque déjà, avec le futur quartier Gare, une prévision d’augmentation de 15 % du flux de voitures (+3000 voitures/jour) ? Enfin, l’arrivée du tram bus risque d’augmenter dans ce secteur la circulation puisque3 des personnes hors de Bruz viendront à la gare en voiture pour prendre ce tram bus. Le projet d’un parking de 350 places à la gare de Bruz (contre à peine 150 actuellement) montre que le trafic autour de cette zone sera bien amplifié.

  • scolaire : concurrence possible à la longue entre les deux groupes scolaires sur la plaine (risque de « ghettoïsation »), risque de fusion (un groupe scolaire pour la maternelle, un pour l’élémentaire avec des effectifs dignes d’un collège), salle multi-activités déjà saturée par l’utilisation des groupes scolaires actuels, des quartiers comme la Rabine, Mons-La Rouaudière en plein développement privés de leur propre école de quartier (moins de déplacements doux, plus de trafic!).

  • du bruit : plus de voitures (+3dB déjà prévus rue Gernigon avec le futur quartier Gare), plus d’enfants dans la cour de récréation. . .

  • des orientations validées par Rennes Métropole : En effet, dans le Règlement littéral (document datant de septembre 2018, disponible sur le site de la ville de Bruz, service urbanisme), pour les zones UG (la plaine du Vert-Buisson se situe en zone UG2b), il est inscrit, dans la liste des "Occupations ou utilisations du sol interdites" : "Les constructions, ouvrages ou travaux incompatibles avec les orientations d’aménagement par secteur."
    Or, en consultant le document "Orientations d’Aménagement et de Programmation" (mars 2017, document disponible sur le site de la ville de Bruz, service urbanisme), dans le secteur ZAC du Vert Buisson, il est mentionné les deux groupes scolaires déjà existants et en parlant d’eux, il est dit : "Ces deux équipements scolaires permettront de répondre aux besoins générés par ce nouveau quartier".
    De plus, dans ce même document, pour le secteur Mons-Rouaudière en plein développement et qui n’a pas pour le moment de groupe scolaire, en matière d’équipement et de vie sociale, il est émis la possibilité "d’y développer des équipements de proximité, dont l’opportunité sera à étudier dans le cadre des études pré-opérationnelles (école, crèche), éventuellement l’aménagement d’un équipement scolaire rayonnant au-delà du quartier". Ce projet n’est-il donc pas en contradiction avec ces orientations d’aménagement par secteur ?

Lire l'argument (#1) précédent   Lire l'argument (#3) suivant

Dans leur programme du mois de mars...

Ils promettaient le meilleur emplacement possible... On en est loin !

Leur programme: l'école à la meilleure place possible