Réunion du 20 novembre : arguments de la Mairie

Posté le jeu. 26 novembre 2020 dans 4ème groupe scolaire à Bruz

Bilan de la réunion

Une réunion en visioconférence a eu lieu le 20 novembre 2020 (durée : 2h30). Elle faisait suite à une première, tenue le 6 novembre, où le collectif avait exposé ses arguments. Ce deuxième rendez-vous a permis à la Mairie de mettre en avant, à son tour, ses arguments en nous présentant « l'école du bonheur » pour reprendre leurs termes. Le ton ferme de l'équipe municipale et le temps de parole, quasi réduit à néant pour le collectif, n'a pas débouché sur une modification des positions, d'un côté, comme de l'autre.

En résumé :

  • Ils annoncent plus de constructions de logements à l'ouest mais les données pour l'ouest prennent en compte des logements qui ne verront pas le jour avant 2027 (Mons, Ker Lann, Gare). Au final, on peut se demander si le déséquilibre n'est pas en faveur du côté est plutôt que ouest,
  • Ils montrent les résultats IAD de la prévision du nombre de classes par groupe scolaire et là encore, il semblerait qu'il y aura un besoin plus important à l'est avec une prévision de 15 classes en 2027 pour Champ l'Evêque élémentaire, 14 pour Jacques Prévert élémentaire et 13 pour le Vert-Buisson (malgré la prise en compte, à l'ouest, de nombreux logements qui seront construits après 2027),
  • Ils précisent qu'une construction d'un nouveau groupe scolaire sur le terrain de la MDA amènerait 1000 véhicules par jour de plus sur le Boulevard Pasteur alors que pour un même groupe scolaire sur la plaine du Vert-Buisson, ils comptent 60 véhicules de plus, ce que nous ne comprenons pas.... Ils ne prennent pas en compte l'étude des flux pour le futur quartier Gare qui annonce une augmentation de 256% sur la rue Emile Gernigon devant le Cinéville, plus de 7700 voitures/jour avenue Tricaut. Nous savons parfaitement que le Boulevard Pasteur est fréquenté mais on ne compare pas un boulevard avec une rue du centre ville,
  • Ils justifient ce choix par une situation d'urgence, urgence qui est a priori relative (une prévision de 1 classe en moins en maternelle à VB et 2 à JP pour la rentrée prochaine entraînerait une diminution en élémentaire 3 ans plus tard).
  • Ils ont fait une démonstration zur la zone d'attractivité de chaque école en prenant un rayon de 500 mètres. Si le groupe scolaire est à la MDA, les trois écoles sont trop proches car les cercles (centrés sur chaque école) se chevauchent. Si l'école est sur la plaine du Vert-Buisson, les écoles (qui seront côte à côte) ne sont plus trop près l'une de l'autre grâce à une astuce : les cercles deviennent des élipses et sont décentrés ! Incompréhensible là encore...

Notes détaillées et remarques

Voici les notes de réunion du vendredi 20 novembre 2020 en visioconférence (Zoom).

Présents :

Pour la Mairie

  • M. Philippe SALMON - Maire
  • M. J. BOUTIN - Conseiller délégué à l'implication citoyenne
  • Mme M. CHEVALIER Adjointe Relation Humaine
  • M. A. KERMARREC - Adjoint vie associative et sportive
  • Mme G. PIERRE - Adjointe Transition Écologique et implication Citoyenne
  • M. B. RAVAUX - Adjoint prévention sécurité et tranquillité

Pour le Collectif

  • Mme C. GAUTHIER
  • Mme C. MARCOURT.
  • M. G. VERRON
  • M. A. GAILLARD

La réunion était bien organisée avec une forte présence de l'équipe municipale et un support Powerpoint clair.
Chacun est intervenu selon son domaine de spécialité.
Côté collectif, malheureusement, il semble que de nombreux membres qui souhaitaient se connecter ont rencontré des difficultés techniques.
Il faudra éventuellement réaliser un test préalable si une nouvelle réunion de ce type devait se tenir.
La présentation Zoom a été enregistrée par la Mairie d'un commun accord entre la Mairie et le collectif. La vidéo doit être remise au collectif (non reçue une semaine plus tard).

Vous trouverez ci-jointes nos notes de réunion prises à la volée, nous les compléterons, détaillerons, à réception des documents que l'équipe municipale s'est engagée à nous remettre (étude IAD et étude des flux reçues le 25 novembre)

M. Le Maire rappelle que la situation est très urgente, que le transfert des dossiers entre l'ancienne et la nouvelle majorité aurait pu être plus efficace et plus rapide. Il était nécessaire de prendre une décision en urgence en septembre.

1. Présentation répartition des projets de nouveaux logements sur BRUZ avec répartition EST / OUEST

Constructions en cours / Permis de Construire autorisés / Projet moyen à long terme.
Les projets sont répartis selon la carte scolaire actuelle.
Les projets « Les Rosiers » et  « ZAC Gare » sont considérés à l'ouest (côté Vert-Buisson).
Le projet « Mons » est intégré dans cette présentation.
Il y a une proportion de grands logements plus importante à l'est qu'à l'ouest / certains collectifs en projet sont destinés à une clientèle particulière.
Le prix de l'immobilier est plus élevé à l'est, ces logements sont susceptibles d'accueillir de nouvelles familles avec moins d'enfants en bas âge qu'à l'ouest.
La conclusion de l'équipe Municipale est que le développement de la ville sera principalement à l'ouest.

Nos remarques :
  • A moyen terme, il y a autant de logements en cours de construction ou avec permis de construire validés à l'est qu'à l'ouest.
  • A plus long terme (horizon 2030 / 2040), les chiffres indiquent effectivement plus de logements à l'ouest qu'à l'est mais :
    • Le projet majeur de MONS est pris en compte alors que ce projet a peu de chance de voir le jour (volonté écologique de ne plus bétonner des terres agricoles)
    • Le projet gare est considéré à l'ouest alors qu'il pourrait être considéré à l'est.
  • Les projets non communaux de construction de type séparation de parcelles, ou déconstruction pour construction collectif sont-ils pris en compte ?
  • Nous pensons que le nombre de ce type de projet sera plus élevé à l'est.
  • Nous comptons sur la municipalité pour tendre vers la meilleure répartition sociale est / ouest en rendant un maximum de projets aidés accessibles à l'est.
  • Un 5ème groupe scolaire sera probablement nécessaire à l'horizon 2040.

2. Inventaire des terrains disponibles pour une ouverture école en 2024

Deux terrains appartenant à la ville sont compatibles pour une construction d'école (surface et PLUi - OK) : celui de la Maison des Associations et celui de la plaine du Vert-Buisson.

Nos remarques :
  • Il n'est pas fait mention d'autres solutions qui permettraient une ouverture en 2026 comme mentionné page 12 du Bruz Mag de novembre 2020.

3. Bilan de la capacité d'accueil des classes en situation normale et quantité actuelle

Aujourd'hui il y a une capacité d'accueil normale de 48 classes, actuellement il y a 53 classes grâce à l'ajout 3 algécos et la transformation en classe d'une bibliothèque et d'une salle informatique.
Les cantines et la cuisine centrale sont saturées, des agrandissements vont être nécessaires.
Une discussion est aussi ouverte avec les écoles privées sur ce sujet problématique.

4. Une étude de projection du nombre d'élèves par IAD

L'organisme indépendant IAD Territoire digital, spécialisé dans les études démographique, a rendu une expertise en Juin 2018. Cette étude porte à un horizon 2027.
Les résultats essentiels nous ont été présentés.
Nous avons pu observer les évolutions d'effectif prévisionnel par école et les prévisionnel en besoin de classe supplémentaire.
La conclusion de l'équipe Municipale est que le besoin en nouvelle classe est principalement à l'ouest.

Nos remarques :
  • Selon l‘étude IAD à carte scolaire équivalente, l'augmentation du nombre de classes est plus importante à l'horizon 2027 à l'est qu'à l'ouest.
  • Selon IAD entre rentrée 2020 réel et prévision entrée 2027 : + 9 classes à l'est et + 2 classes à l'ouest.
  • Ainsi si l'école est au Vert-Buisson, 200 enfants devront traverser la voie de chemin de fer tous les jours.
  • Toujours selon IAD, quoi qu'il arrive, un effort exceptionnel devra être demandé au personnel éducatif et encadrant car la nouvelle école arrivera après la croissance d'effectif, un besoin pour la rentrée de 2023 de 6 classes supplémentaires par rapport à aujourd'hui !
  • Cette école répondra au besoin de croissance sur plusieurs années. Il sera alors possible d'envisager la construction d'un nouveau groupe scolaire si besoin à l'ouest.
  • Un effort d'accueil complémentaire peut-il être demandé à une école privée ?
  • Le projet côté MDA semble être plus avancé, ce choix permettrait-il de limiter les risques de dérive des délais ?
  • Nous ne comprenons pas les conclusions de l'équipe municipale puisque les nôtres sont complétement opposées.

5. Terrains de Mons

Est-il possible de faire une école sur un des terrains de Mons ?
Le terrain de Mons, terre agricole, est actuellement classé Zone 2AU, un aménagement lointain serait envisageable.
Il est impossible d'y prévoir une école dans un avenir proche.
Gaëlle Pierre va étudier l'incidence du SRADDET (Schéma régional d'aménagement, de développement durable et égalité des territoires) sur le futur PLUi et en particulier le classement du terrain de MONS.
Ce texte signé par la région Bretagne en novembre 2019 vise zéro consommation nette des terres agricoles et naturelles à l'horizon 2040.
Si rien n'est fait d'ici 9 ans sur ce terrain le terrain sera déclassé.
Nous faisons remarquer que s'il est impossible de construire une école, il est également impossible de construire de nouveaux logements.

Nos remarques :
  • Nous avons besoin d'éclaircissements sur la volonté ou non, de continuer ou pas, à utiliser des terres agricoles pour développer la ville.

6. Concertation

Il nous est rappelé que la concertation est évidemment essentielle dans tout nouveau projet pour qu'il soit une réussite, et qu'il ne soit pas rejeté par la population.
A Bruz, il y a eu une absence de transfert de dossier de l'ancienne à la nouvelle majorité.
La première réunion avec les services n'a pu se tenir que le 9 juin.
De début juin à fin août, des études complémentaires sont réalisées en urgence.
La nouvelle municipalité a appris qu'il fallait prendre une décision en septembre pour tenir les délais.
Il est ajouté qu'il n'y a pas eu de concertation entre l'ancienne municipalité et l' association des Résidents du Vau Gaillard, uniquement une consultation de 2 habitants (tirés au sort) sur la nature du bâtiment et non sur sa localisation en novembre 2019.
Les écoles à l'est sont déjà nombreuses (collèges et lycée, groupe scolaire privé et publique).
Si une nouvelle école est ajoutée à l'est cela augmentera le nombre de voitures.

Nos remarques :
  • Nous regrettons le manque de concertation qui était un engagement de campagne fort.

7. Les manifestations seront toujours possible sur la plaine

Il y a aura toujours des aires de jeux, nous pourrons toujours nous promener, si les utilisateurs le souhaitent il sera possible d'aménager le bois du Vert-Buisson (promenade, parcours de santé, zone ombragée, aire de jeux).
L'aménagement du bois est envisageable si les habitants en émettent le souhait.
Il est ajouté que la cour de l'école sera ouverte aux enfants pendant les vacances scolaires.

Nos remarques :
  • L'ouverture de la cour d'école pendant les vacances scolaires présente des risques de dégradation réels.
  • Nous émettons des doutes sur l'emprise au sol montrée.
  • La surface de la plaine passera environ de 21000 m2 à 14000 m2 (-33 %).

8. Emprise au sol de l'école sur la Plaine, accès

La plaine du Vert-Buisson fait 21000 m² (y compris surface du nouveau parking).
L'emprise totale au sol cours + bâtiment envisagée à la MDA pour l'école était de 6500 m2 (hors parking).
L'emprise au sol serait pour 16 classes en rez-de-chaussée de 3800 m2 uniquement pour les classes, préau et parvis.
Le parking créé il y a quelques mois serait supprimé.
Un avant-projet d'aménagement d'une route a été réalisé par Rennes Métropole, route en sens unique avec parking arrêt minute. Une entrée par l'avenue Jules Verne est prévue en coupant une partie du chemin relié au bois du Vert-Buisson, chemin et bois classés NP (zone de protection très stricte) au PLUi.

Nos remarques :
  • Le parking à l'arrière de l'école du Vert-Buisson est supprimé. Où se gareront les utilisateurs actuels ?
  • Nous émettons des doutes sur la capacité à ne pas dépasser la zone symbolisée par l'école sur le plan.
  • Un arrêt minute ne nous semble pas opportun pour une école maternelle, les parents accompagnant les enfants jusqu'à la classe.
  • Nous n'avons pas d'information sur la disponibilité des salles de sport pour les nouveaux écoliers.
  • Y a-t-il un risque de devoir couper certains arbres du chemin classé NP au PLUi le long de l'avenue Jules Verne pour réaliser le passage des voitures ?

9. Déplacements

La nouvelle ligne B de métro, les nouvelles lignes de bus C57 à partir de mi 2021 puis le tram bus à partir de 2030 vont engendrer une modification des habitudes de déplacements.
Selon le pire scénario imaginé par Rennes Métropole (étude août 2020), la proportion de déplacements en voiture serait de 45 %, le meilleur scénario à 25 % de déplacements en voiture.
Ainsi d'après l'étude flux, l'ajout du nombre de trajets complémentaires de voitures à côté de la nouvelle école serait très faible.
En revanche, si  MDA est choisi, la circulation sur le Boulevard Pasteur augmenterait de 1000 véhicules. (Nous ne comprenons pas (?)).
M. Salmon ajoute qu'il y a quelques années il a personnellement compté le nombre de voitures qui empruntaient le Boulevard  Pasteur pour justifier la demande à la Mairie de la suppression du passage des camions et la création d'une piste cyclable.
Le besoin spécifique de parking serait de 25 à 46 places pour les parents.
La municipalité s'engage à mettre en place les pistes cyclables qui permettraient aux parents et aux enfants de se rendre à vélo à l'école en toute sécurité.

Nos remarques :
  • Nous souhaitons qu'une attention particulière concernant les flux soit portée aux bouchons au rond-point de la Croix-Madame (risque de remontée de files sur la 4 voies Redon/Rennes déjà existante, difficultés pour les habitants des Rosiers de sortir de leur quartier, risques de voir les bus pris dans les bouchons).
  • L'impact de la ZAC Gare n'est pas pris en compte dans les études que nous avons vues.
  • La ligne C57, la volonté de développer des pistes cyclables est une vraie opportunité pour l'augmentation des déplacements doux à Bruz.
  • Nous avons besoin de l'étude de flux avant / après pour chacune des hypothèses.
  • Nous confirmons d'après l'étude ZAC gare le passage de 3800 véhicules/jour rue Gernigon (partie située devant le Cinéville), soit x2 par rapport à aujourd'hui !
  • Etude des flux : nous souhaitons savoir quel sera l'impact ZAC Gare + nouvelle école. Nous ne comprenons pas comment avoir deux écoles côte à côte n'augmentera pas le flux de voitures.

10. Nuisances, Bruit

Les nouvelles conceptions d'école permettent d'avoir des écoles moins bruyantes et moins fatigantes pour les enfants.

Nos remarques :
  • Nous comprenons que ne pas ajouter de nuisances Boulevard Pasteur et dans le quartier du Vau Gaillard est un sujet qui compte pour l'équipe municipale.

11. Zone d'attractivité rayon de 500 mètres

On nous explique qu'il n'y a pas d'intérêt à positionner l'école à la MDA car les 3 écoles à l'est seraient trop proches et que les surfaces communes (cercle d'attractivité de 500 m de rayon) seraient trop importantes.
Il nous est aussi présenté la même chose au Vert-Buisson, dans ce cas les cercles ne sont pas centrés.
(Nous ne comprenons pas l'argument( ?))

Nos remarques :
  • Nous ne comprenons pas la démonstration sur le rayon d'attractivité de 500 mètres.
  • L'implantation d'une école à la MDA plutôt que sur la plaine du Vert-Buisson autorise plus de déplacements vers l'école à pied (voir surface de la ville supplémentaire couverte par un cercle de 500 m puisqu'il y a moins de surface commune).

12. Concertation pour la conception de l'école

Le regret de ne pas avoir concerté la population est de nouveau rappelé.
Il s'agit d'un projet qui va peser lourd dans leur mandature, c'est un choix fait dans la douleur.
La concertation est ouverte pour la construction de l'école avec la rédaction en commun du cahier des charges fonctionnel qui sera remis au maître d'œuvre, avec pour objectif de créer « l'école du bonheur ».

Nos remarques :
  • La concertation pour l'implantation de l'école semble ne pas être envisagée du tout. Seul est proposé à la place un comité de consultation pour le cahier des charges fonctionnel ce qui est très décevant de la part d'une municipalité se vantant de vouloir « faire Bruz avec ses habitants ».

13. Budget

Le budget pour implanter l'école au Vert-Buisson est de 8M€ (à comparer au 2M€ de budget annuel de la ville).

Nos remarques :
  • Un comparatif de budget entre MDA et Plaine du Vert-Buisson semble nécessaire (l'aménagement des voiries et parking semblant être plus important au Vert-Buisson).
  • Un comparatif en phase exploitation doit aussi être considéré en prenant par exemple en compte la location des bus pour transporter les enfants dans les salles de sport.