Urgence relative

Posté le sam. 07 novembre 2020 dans 4ème groupe scolaire à Bruz

Argument #3 : Devant l'urgence, accélérer ou prendre son temps ?

L’urgence annoncée par la municipalité pour expliquer son choix est-elle justifiée ? En effet, une prévision de la stabilisation des effectifs dans les établissement scolaires du premier degré est établie pour les prochaines années. Il est attendu trois suppressions de classe en maternelle (école publique Vert Buisson et école publique Jacques Prévert) pour la rentrée 2021-2022. L’ école Jacques Prévert présente à ce jour des effectifs en baisse et peut donc accueillir plus d’élèves pour "soulager" les établissements publics Champ l’Evêque et Vert Buisson. Il suffit peut-être de remodeler la carte scolaire avec des doubles périmètres pour parvenir à un moindre coût à alléger certaines écoles (voir graphique plus bas).

De plus, l’étude démographique réalisée par l’INSEE jusqu’en 2017 montre une stabilisation entre 2012 et 2017 du nombre d’enfants entre 0 et 14 ans (3257 en 2012, 3256 en 2017), du taux de natalité (+9,7 % en 2012, +9,9 % en 2017), du nombre de naissances (179 en 2017, 165 en 2018 et 169 en 2019). . . Quels sont les derniers chiffres ?

Également, la partie du quartier du Vert Buisson située entre l’avenue Jules Verne et la rue Emile Gernigon (zone aménagée par la Semba à partir de 2011) sera bientôt majoritairement des ménages avec des enfants en âge d’aller au collège ou plus. La stabilisation des effectifs pourrait alors se poursuivre dans ce quartier et donc "désengorger" rapidement le groupe scolaire du Vert Buisson.

Enfin, la municipalité avance des chiffres d’une étude démographique de 2018 pour justifier le besoin d’un groupe scolaire à l’ouest et non à l’est de la ville. Cependant, cette étude n’a toujours pas été présentée au collectif qui ne sait pas si cette dernière prend en compte les 60ha du futur quartier de Mons-La Ruaudière qui ne seront finalement pas construits dans l’immédiat.

Lire l'argument (#2) précédent  Lire l'argument (#4) suivant

Un graphique pour y voir plus clair

Les effectifs progressent mais pas dans toutes les écoles.

Evolution des effectifs dans les différents établissements scolaires de Bruz depuis
2015